Selon une étude européenne commandée par la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) au cabinet d’Avocats FIDAL, la fiscalité pesant sur les logements neufs est nettement plus élevée en France que dans les autres principaux pays européens.

En

moyenne, les taxes pèsent 27% du prix d’achat d’un logement, soit 12% de plus que les autres pays européens.

Les coûts de construction se sont envolés de 50%

en 10 ans grâce à la multiplication des normes de construction mais surtout grâce à l’impact de la hausse permanente la fiscalité immobilière. Avec 27% du prix payé par le particulier, la France est, devant le Royaume-Uni connu pour ses prix immobiliers élevés, le pays où les taxes sont le plus pesantes. Pour preuve : l’Allemagne, souvent citée pour son marché du logement vertueux, n’applique une pression fiscale que de 10%. Est-ce là la vertu ?

Les chiffres du troisième trimestre et la lenteur des mises en œuvre des mesures annoncées fin août font craindre le pire aux promoteurs. Si les dites mesures ne sont pas appliquées sans délai, la production de logements neufs va continuer à reculer pour rentrer dans une spirale dépressive dont nul ne connaît l’issue.

Source: Les Echos novembre 2014

 
France 27%
Royaume-Uni 20%
Pays-bas 19%
Belgique 17%
Espagne 12%
Allemagne 10%
Italie 9%

Part des taxes lors d’un achat de logement (par pays)