La fiscalité demeure un sujet polémique. Rien qu’en Europe, énoncer que la fiscalité n’est pas harmonisée est un doux euphémisme. Pour attirer les sociétés et les recettes fiscales afférentes à leur établissement sur un territoire, les états se livrent une concurrence âpre. A l’heure où déficits publics et dette publique sont devenues des charges de moins en moins supportables plutôt que des instruments de politiques publiques, la France espère récupérer, au moins pour partie, les sommes non recouvrées issues de la fraude fiscale. Cela représenterait pour elle seule entre 60 et 80 milliards d’euros. Vu les montants en jeu, s’il s’agissait d’un sport au niveau national ; au niveau international, la discipline serait sans doute olympique …
Et vous, que pensez-vous des mesures mises en place ?